Rejoignez nous :

facebook

Aide à domicile

Service professionnel d’aide à domicile personnes âgées et / ou handicapées.

Confort services propose un accompagnement personnalisé pour répondre aux besoins quotidiens des séniors et des personnes en situation de handicap, que celui-ci soit temporaire ou prolongé, 24h/24 et 7 jours sur 7.

service a la personne

  • Aide au lever et /ou coucher
  • Aide à l’habillage et au déshabillage
  • Aide à la toilette
  • Aide à l’élimination
  • Courses
  • Préparation des repas
  • Aide à la prise des repas
  • Accompagnement au bras pour les promenades
  • Accompagnement en voiture pour les sorties, les rendez-vous…
  • Aide à la prise de rendez-vous
  • Assistance administrative
  • Entretien du domicile et du linge
  • Garde-malade
  • Retour d’hospitalisation

Dès le premier contact, la responsable spécialisée se déplace à votre domicile pour évaluer vos besoins et vous proposer la solution la plus adaptée. Puis, dès la première intervention, elle vous présentera votre intervenante.

Les prestations sont réalisées dans le respect de la personne aidée. Confort Services applique strictement la « Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance ».

Confort services vous propose une information sur les possibilités de prise en charge de vos aides à domicile et vous assiste dans l’élaboration des dossiers (APA, CARSAT, Mutuelles…).

Un savoir-faire de qualité reconnu !

La Certification Qualicert : Une reconnaissance qui récompense notre savoir-faire et la qualité de nos prestations :

Gage de qualité et de professionnalisme, nous devenons la 1ere entreprise de Loire Atlantique non franchisée Certifiée pour la qualité de nos services et le professionnalisme de nos salariés.

Cette certification vise à valoriser la démarche de la société Confort Services s’engageant sur les prestations de services qu’elle fournit à ses clients.

Aides financières pour l’aide à domicile.

L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

L’APA (allocation personnalisée d’autonomie) est une allocation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie :

  • l’APA à domicile aide à payer les dépenses nécessaires pour rester vivre à domicile malgré la perte d’autonomie ;

L’APA est versée par le conseil départemental. La loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement a revalorisé et amélioré l’APA à domicile.

L’APA est une allocation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus :

  • qui ont besoin d’aide pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne : se lever, se laver, s’habiller…,
  • ou dont l’état nécessite une surveillance régulière.

L’APA ne fait l’objet d’aucune récupération des sommes reçues ni du vivant ni au décès de son bénéficiaire. Le département ne peut donc pas demander le remboursement des sommes versées au bénéficiaire si sa situation financière s’améliore de son vivant, ni les récupérer sur sa succession à son décès.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’APA ?

Pour bénéficier de l’APA, il faut :

  • être âgé de 60 ans ou plus,
  • résider en France de façon stable et régulière,
  • être en perte d’autonomie, c’est-à-dire avoir un degré de perte d’autonomie évalué comme relevant du GIR 1, 2, 3 ou 4 par une équipe de professionnels du conseil départemental.

Il n’y a pas de conditions de revenu pour bénéficier de l’APA. Si vous remplissez les conditions d’âge, de résidence et de perte d’autonomie, vous pouvez ainsi bénéficier de l’APA quels que soient vos revenus. En revanche, le montant attribué dépend du niveau de revenus. Au-delà d’un certain niveau de revenus, une participation progressive vous sera demandée.

L’APA ne peut pas être cumulée avec les prestations suivantes :

Les aides des caisses de retraite

Si vous êtes retraité en situation de fragilité, les caisses de retraite peuvent vous proposer des aides financières et matérielles (financement d’aides techniques comme des barres d’appui ou des marches antidérapantes, financement de l’intervention d’une aide à domicile…).

L’objectif de ces aides est de vous permettre de continuer à vivre chez vous le mieux possible et de vous soutenir lorsque vous rencontrez des difficultés (besoin d’aide à domicile, hospitalisation…).

Les aides fiscales pour l’aide à domicile

Les prestations donnant droit au crédit d’impôt sont les suivantes :

  • l’aide dans les actes de la vie quotidienne (aide au lever, au coucher, à la toilette…),
  • l’entretien de la maison et les travaux ménagers.

Attention, les montants pris en compte sont plafonnés. Les plafonds annuels de dépenses sont fixés à :

  • 12 000 €, majorés de 1 500 € par membre du foyer âgé de plus de 65 ans. Le plafond total ne peut pas dépasser 15 000 €.
  • 20 000 € si l’un des membres du foyer est titulaire de la carte d’invalidité ou perçoit une pension d’invalidité de 3ème catégorie.

Si vous employez directement une aide à domicile, le plafond annuel de dépense est fixé à 15000 € au lieu de 12000 € la première année.

Vous bénéficiez de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) ou vous bénéficiez d’autres aides : le  crédit d’impôt s’applique sur le montant égal à la différence entre le montant de la facture et le montant des aides perçues. Vous devez déduire le montant des aides que vous avez perçues du montant des dépenses que vous déclarez pour bénéficier du crédit d’impôt.

Les aides extralégales des mairies ou des conseils départementaux

Les conseils départementaux peuvent appliquer un règlement d’aide sociale départemental plus favorable que la loi. Cela va pouvoir concrètement se traduire pour les personnes âgées par des dispositions plus favorables.

Ces aides sont attribuées au cas par cas, en fonction des situations individuelles et des difficultés sociales des personnes.

La PCH (prestation de compensation du handicap)

La PCH est une aide destinée aux personnes qui ont besoin d’une aide dans la réalisation des actes de la vie quotidienne du fait d’un handicap.

La PCH peut prendre en charge en totalité ou en partie les dépenses liées au handicap. Son attribution dépend :

  • du niveau de difficulté et des besoins de la personne en fonction de l’environnement dans lequel elle évolue ;
  • de son âge ;
  • de son lieu de résidence : il faut résider en France de façon stable et régulière.

La PCH est une prestation universelle : toutes les personnes handicapées qui remplissent les conditions d’éligibilité peuvent en bénéficier quels que soient leurs revenus.

Dans le cadre du plan d’aide proposé par la CDAPH, les dépenses pour compenser le handicap sont prises en charge :

  • à 100 % de leur tarif si les ressources annuelles de patrimoine de la personne handicapée sont inférieures ou égales à 26 579,92 € par an.
  • à 80% si ses ressources sont supérieures.

Il faut résider en France de façon stable et régulière.

La PCH est attribuée par la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) et elle est versée par le conseil départemental.

Les sommes versées ne sont pas récupérables. La PCH ne peut pas faire l’objet d’une récupération quelle qu’elle soit.

La PCH peut financer cinq types d’aide :

  • les aides humaines : intervention d’une tierce personne, y compris de l’aidant familial, pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie quotidienne (toilette, habillage, alimentation, déplacements, surveillance…) ;
  • les aides techniques : équipements conçus et adaptés pour pallier le handicap ;
  • les aides pour l’aménagement du logement et du véhicule et les surcoûts liés au transport ;
  • les charges spécifiques  c’est-à-dire les dépenses permanentes et prévisibles liées au handicap et n’ouvrant pas droit à une prise en charge au titre d’un des autres éléments de la PCH (par exemple, les protections pour incontinence, l’abonnement à un service de téléalarme…) ou les charges exceptionnelles c’est-à-dire les dépenses ponctuelles liées au handicap et n’ouvrant pas droit à une prise en charge au titre d’un des autres éléments de la PCH ;
  • les aides animalières, uniquement pour les animaux agréés.

Les personnes handicapées vieillissantes sont des personnes qui ont connu leur situation de handicap avant de connaître les effets du vieillissement. Elles peuvent sous condition bénéficier selon leur préférence de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) ou de la PCH (prestation de compensation du handicap).